EN CAS D'OBSERVATION D'UN NID SECONDAIRE

-Signaler le nid à votre Mairie, afin qu’une destruction soit réalisée par les services compétents. 

Des techniques bien précises sont utilisées par les professionnels pour détruire efficacement le nid

-Ne pas intervenir soi-même.

-Se tenir à l’écart du nid et éviter toutes activités à proximité du nid afin de ne pas déranger la colonie.

 

La destruction doit être réalisée par un professionnel. Une destruction non appropriée du nid peut engendrer des risques d’attaques par les frelons (multi-piqures) et la dispersion de la colonie, qui construira un nouveau nid à proximité.

EVITER LE PIEGEAGE DES FONDATRICES 

Sur les conseils liés aux expérimentations et aux recherches du Museum Naturel d’Histoire Naturel (MNHN) et de l’Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte (IRBI), il est fortement déconseillé de piéger le frelon asiatique.

Au printemps, la lutte contre le frelon asiatique est vaine. En effet, la mortalité des femelles fondatrices est la plus élevée à cette période, du fait de la compétition intervenant entre-elles lors de la fondation d’un nid. Détruire des fondatrices à ce moment de l’année ne fait que laisser place à d’autres.

Il n’existe aucun piège réellement sélectif. Les pièges conçus à ce jour ont un impact non négligeable sur les autres insectes et pollinisateurs. Ils nuisent ainsi à la préservation de la biodiversité locale.

Des recherches sont en cours dans le but d’élaborer un piège 100% sélectif (recherches menées par l’INRA, le CNRS et l’IRBI).




LA PROTECTION DU RUCHER PAR LES APICULTEURS

Le MNHN et l’IRBI recommandent la pose de pièges sélectif à l’entrée des ruches uniquement en cas d’attaque de frelon asiatique sur un rucher.

La pose des pièges est conseillée uniquement au niveau du rucher, afin de diminuer la pression de prédation du frelon asiatique sur les abeilles.

Ils doivent être posés à partir du mois de Juin et jusqu’à la fin de la période de prédation (octobre à mi-novembre).


Liens vers les Museum et les pratiques de piégeage: http://frelonasiatique.mnhn.fr/lutte/


NID SECONDAIRE OU DEFINITIF

Déclarez votre nid en mairie qui le fera détruire par un prestataire professionnel. Les nids d’été (qui approchent un m3) peuvent contenir plusieurs milliers d’ouvrières qui attaquent toutes ensemble quand la tranquillité du nid est menacée. Les nids situés à faible hauteur présentent des risques d’attaque accrus en cas de dérangement ou de période de stress (orage, coup de vent, …)




Préconisations